Histoire de la SEP
 
   1940       1950       1960       1970       1980       1990       2000       2010   
                               Propulsion liquide Propulsion solide
1990
Echec V36, chiffon dans une tuyauterie non imputable au motoriste. Arrêt des lancements 5 mois. Premier essai Vulcain à Vernon au PF50
1990
Après la chute du mur de Berlin en 1989, incertitudes sur l'avenir des missiles balistiques stratégiques sol-sol. SEP est choisie par CNES pour les protections thermiques en composite à matrice céramique (CMC) du futur avion HERMES.
1991
Essai de 590 secondes au PF50. Regroupement des équipes Défense-Espace à Villaroche dont la rénovation est terminée. Ralentissement des travaux SYBIL, lié au S45
1991
Abandon du programme de missile sol-sol balistique mobile S45
1992
Premiers accords de coopération avec la Russie portant sur des technologies haute pression
1992
Lancement du programme M5, missile stratégique mer-sol de la 3è génération. Abandon du programme d'avion spatial HERMES. Europropulsion devient Société Anonyme
1993
Accord de non concurrence signé avec la Société ISTI, constituée de Space System Loral (USA) et FAKEL (Russie), pour développer la propulsion ionique en Europe
1993
Premier essai de qualification B1 du MPS à Kourou sur le banc d'essais des Accélérateurs à Poudre (BEAP)
1994
Echec V63, problème sur roulement du moteur du 3é étage (24 janvier). Arrêt des lancements 5 mois. Echec V70, problème sur générateur du moteur du 3è étage (1 décembre). Arrêt des lancements 4 mois. Premier essai à feu du moteur Vulcain sur banc d'essai lourd (BEL) à Kourou et sous maitrise d'œuvre SEP. Arrêt du programme SYBIL à Villaroche suite au retard du M5 qu'il devait équiper.
1994
Etalement du programme M5
1995
Campagne d'essais de l'ensemble propulsif Ariane V sur ELA3 à Kourou sous maitrise d'œuvre SEP. Le conseil ministériel de l'ESA lance Ariane 5 évolution. Programme de coopération franco-russe RECORD, avec des essais en Russie du moteur RD0120 de 200 T de poussée. Lancement de ERS2 et Hélios1A (satellite militaire d'observation), tous deux équipés de moteurs à Hydrazine SEP
1995
Premier essai du MSBS M45 tiré depuis le SNLE le Triomphant. La première tuyère MPS destinée au vol Ariane 501 quitte Bordeaux. Accord avec Pratt & Whitney pour le développement du divergent déployable du moteur cryotechnique RL10 B-2 pour Delta III.
1996
Echec du premier lancement Ariane V, suite à erreur de programmation du pilotage. Arrêt des lancements pendant 17 mois
1996
Réorientation du programme M5 en M51. Qualification des volets froids Sepcarbinox du moteur M88 pour le Rafale. Livraison du premier divergent déployable du moteur RL10 B-2. Fin de la mission nucléaire assurée par les Mirage IV, fin de l'alerte permanente au plateau d'Albion
1997
SEP est absorbée par SNECMA et devient « Division de SNECMA ». Elle n'existe plus en tant que Société. Reprise des vols Ariane V
1997
17è et dernière mission d'un moteur d'apogée MAGE. Acquisition de Messier-Bugatti par SEP et création d'un pole freinage en intégrant Carbone Industrie à cette nouvelle filiale de SEP qui devient tout de suite Snecma
1998
Fermeture du Siège de Suresnes, la Direction s'installe au Siège de Snecma, 2 bd Martial Valin PARIS 15
1998
Echec du lanceur américain Delta III.
1999
Premier essai du moteur Vulcain 2. Adoption du programme Ariane V plus avec 2 versions de moteurs pour l'étage supérieur : le HM7 (7 T) et le VINCI (15 T)
1999
Commande de 42 divergents déployables par Pratt & Whitney