Histoire de la SEP
 
   1940       1950       1960       1970       1980       1990       2000       2010   
                               Propulsion liquide Propulsion solide
1960
Début des activités sur la propulsion cryogénique à Villaroche sur financement du Service Technique de l'Aéronautique.
1960
Montée en régime du Centre d'Istres avec la construction de gros bancs d'essais pour propulseurs de 60 T de poussée.
1961
Examen avec SEREB de l'emploi de cette technologie sur un Super-Diamant pour un 3è étage (H3) puis un 2è étage (H2). Création d'une zone d'essais cryogénique à Villaroche et premier essai d'une chambre expérimentale
1961
Implantation du Centre d'Essais des Propulseurs (CEPr) à Saint-Médard-en-Jalles
1962
Création du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES). 1.000è vol fusée sur avion (le 10 mai). Début des activités FLUOR à Villaroche, elles se termineront en 1970
1962
Naissance du Centre d'Essais des Landes (CEL). Début de construction du Centre d'Achèvement de Propulseurs et Engins (CAPE). Premier tir Topaze réussi à Hammaguir avec propulseur de 1,5 T de propergol préfigurant les étages MSBS
1963
Début des essais de composants pour le moteur HM4 de l'étage H3.
1963
Décision du Conseil de Défense de créer une force nucléaire stratégique constituée de 3 composantes: aérienne (Mirage IV), terrestre (SSBS) et maritime (MSBS)
1964
Premier tir raté de la fusée EUROPA à Woomera. Abandon des projets d'étages cryotechniques pour le lanceur Diamant
1964
Ouverture du Centre de Bordeaux Le Haillan. Fermeture d'Argenteuil, transfert d'une partie du personnel à Bordeaux
1965
Le 26 novembre, premier tir Diamant dont le premier étage à liquides Emeraude est réalisé par le LRBA - Laboratoire de Recherches Balistiques et Aérodynamiques de Vernon. La Direction Technique des Engins (DTEn) finance la poursuite des travaux de faisabilité du moteur HM4.
1965
Le 26 novembre, premier tir Diamant dont les 2è et 3è étages à poudre Topaze et Saphir sont réalisés par ou avec la participation de la SEPR.
1966
Mise en œuvre des bancs d'essais de sous-ensembles cryogéniques à Villaroche.
1966
Début d'expérimentation des tuyères bobinées. La phase de mise au point des moteurs SSBS et MSBS (1er et 2è étage) dure de 1966 à 1970 avec de nombreux échecs. Extension du centre d'Istres pour réaliser les essais.
1967
Premiers essais du moteur cryotechnique HM4 à 4 chambres de combustion et 4 t de poussée. Début des travaux sur la micropropulsion à hydrazine à Villaroche.
1967
Naissance du Centre d'Achèvement et d'Essais des Propulseurs et Engins (CAEPE) regroupant CAPE et CEPr. Premier lancement depuis le CEL d'un missile SSBS
1968
Installation du Siège Social à la Tour Nobel à La Défense. Dernier essai du moteur HM4, arrêt du programme national. N'est maintenu qu'un programme technologique d'amélioration de la turbopompe dénommée HTp3. Essais en vol du sustentateur individuel LUDION
1968
Création du premier Groupement de Missiles Stratégiques (GMS) au plateau d'Albion - Vaucluse
1969
Fermeture du centre de Villejuif. En petite propulsion, étude d'un moteur à hydrazine. Constitution de la Société Européenne de Propulsion (SEP) qui regroupe la SEPR et la Division Engins-Espace de SNECMA
1969
Premier tir opérationnel du Missile MSBS. Mise à la mer du sous-marin humide SEPR Totalsub. 21 juillet: Neil ARMSTRONG marche sur la Lune