Histoire de la SEP
 
   1940       1950       1960       1970       1980       1990       2000       2010   
                               Propulsion liquide Propulsion solide
1950
Mise au point du moteur fusée de l'Espadon, le SEPR 25 entrainé mécaniquement par le réacteur
 
  1951
Démarrage d'une activité au FAUGA près de MURET pour des travaux de chargement d'une roquette air-air (T10) rapidement abandonnée.
1952
Premier vol d'un Espadon équipé d'un moteur fusée SEPR 25 le 10 juin.
1952
Essais au Fauga du SEPR 50, accélérateur à poudre de l'engin sol-air Matra R04.
1953
Création du centre de Villaroche pour faire face aux activités sur les moteurs fusées à liquides (il sera terminé en 1956).
1953
Essais à Hammaguir et Colomb Béchar du SEPR 50.
1954
Premier vol du Trident 1 de la SNCASO avec un moteur fusée SEPR 481, moteur autonome à générateur de gaz et turbopompes.
1954
Le centre du FAUGA est transféré à ISTRES où se trouvent alors regroupées la section « Poudres » et la section « Liquides » des essais en vol.
1955
Premier vol du Trident 2 de la SNCASO. Forte activité à Istres
1955
Essais à Istres du SEPR 703 destiné au missile sol-air Matra R 422
1956
Premier vol du Mystère IV B de Dassaut. Premier vol du Mirage I de Dassaut. Premier vol du Durandal de SNCASE, Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-Est
1956
Tirs jusqu'en 1958 du SEPR 703, destiné au misssile sol-air Matra R422, à Hammaguir et Colomb Béchar
1957
Premier vol du Mirage III avec moteur fusée
1957
Mise au point avec l'ONERA du programme Stromboli, prémisses d'un premier étage de fusée
1958
Transfert du Siège Social à Villejuif Le Trident bat un record d'altitude, 22.200 m à Mach 1,7.
1958
Le général de Gaulle décide d'équiper la France d'une force de dissuasion stratégique.
1959
Abandon des vols fusées pour SNCASO et SNCASE, le seul et dernier client est la société Dassault.
1959
Création de la Société pour l'Etude et la Réalisation d'Engins Balistiques (SEREB) pour coordonner les activités de la force de dissuasion